GIPTIS

FICHE D’IDENTITÉ

Localisation : Marseille, France
Début du projet : 2015
Porteur de projet : Pr. Nicolas Lévy
Secteur : Santé / Recherche
Partenaires : APHM, Université d’Aix-Marseille, INSERM, AFM-Téléthon, la Région SUD,…

DESCRIPTION

GIPTIS, futur plus grand institut euro-méditerranéen de lutte contre les maladies génétiques, réunit et fait travailler ensemble au plus près des malades, tous les acteurs concernés : équipes médicales, équipes de recherche fondamentale et appliquée, start-up, industriels du médicament, associations de malades et aidants, dans un même lieu d’excellence totalement innovant.

Rassembler ces compétences est essentiel pour relever les défis :

  • Accélérer les diagnostics
  • Accroître les capacités de recherche
  • Démultiplier le nombre de traitements disponibles
  • Améliorer la prise en charge des malades et des familles

Notre ambition : SOIGNER MIEUX, PLUS VITE, A PLUS GRANDE ECHELLE.

PORTEUR DU PROJET

Pr. Nicolas Lévy est généticien, Chef du service de Génétique Médicale de l’Hôpital de la Timone, Directeur du Centre de génétique médicale de Marseille et co-fondateur de la société Progelife. En 2003, il identifie la cause et le mécanisme à l’origine de la maladie de la Progeria.

BESOIN DE FINANCEMENT

22,7 millions d’euros

CHIFFRES CLÉS

Coût total du projet : 77,7 millions d’euros

ENJEU

Aujourd’hui, les maladies génétiques dites rares touchent 3 millions de personnes en France et 50 millions en Méditerranée.
Plus de 95% des malades sont sans traitement adapté (moins de 300 traitements – un potentiel majeur de recherche et d’innovation)
60% des malades sont des enfants.
Souvent inconnues, mal répertoriées, ces maladies sont dans la majorité des cas graves, chroniques, invalidantes. Elles impactent durablement des familles entières.

DIMENSION MÉDITERRANÉENNE

L’ambition de GIPTIS défend le besoin d’un institut euro-méditerranéen de lutte contre les maladies génétiques, créant ainsi un axe nord-sud afin de répondre aux besoins importants en Méditerranée :

  • Favoriser l’échange de savoir-faire et développer des pôles d’expertise, déployer des outils diagnostics
  • Permettre aux patients d’accéder aux meilleures pratiques dans une zone particulièrement touchée par ces maladies

Le modèle GIPTIS peut-être dupliqué à l’international. A ce jour, GIPTIS a reçu diverses marques d’intérêt et de pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord.

CALENDRIER

2016 : Lancement du projet et des études de conceptions architecturales
2019 : Finalisation du protocole d’accord APHM
2020 : Ouverture de la Maison GIPTIS, lieu de préfiguration de l’Institut
2023 : Ouverture de l’Institut à Marseille